Sommaire

L'utilisation d'un arrosoir ou d'un simple tuyau d'arrosage peut vite devenir fastidieuse et inappropriée pour couvrir des grandes surfaces de végétations et de plantations. Le recours aux systèmes mécaniques ou automatiques apporte une grande aide et l'emploi d'un arroseur présente beaucoup d'avantages.

Arroseur : principe et caractéristiques

Un système pratique et simple

À la différence de l'arrosoir qu'il faut remplir et porter, ou du tuyau classique qu'il faut diriger et maintenir, l'arroseur a pour fonction d'apporter de l'eau sur un lieu sans intervention manuelle.

Il facilite le travail de tout jardinier et lui apporte un gain de temps non négligeable. Une fois mis en place et le robinet ouvert, l'arroseur effectue son arrosage de façon autonome et travaille pour vous. Il arrose de façon régulière votre pelouse, vos massifs et plate-bandes.

La tâche peut être encore simplifiée, si vous utilisez un arroseur automatique. Une fois programmé, l'arrosage s'effectue sans intervention particulière.

 

Un système adapté à vos besoins

Selon la surface et la configuration de votre terrain et selon vos plantations (arbres, massifs, plate-bandes, fleurs, pelouse, potager, verger...), vous pouvez choisir un modèle d'arroseur adapté.

De nombreux modèles sont en plus réglables. Ils permettent de dimensionner l'arrosage à l'étendue souhaitée.

Lire l'article Ooreka

Avant de démarrer

Quelques conseils avant de démarrer l'arrosage :

  • Regardez attentivement la capacité d'arrosage, la facilité de réglage et la stabilité du modèle d'arroseur qui vous intéresse.
  • Optez pour des matériaux de qualité : plastique solide, laiton ou métal.
  • Munissez-vous de tuyaux de bonne qualité ; préférez des tuyaux souples pour un arrosage classique de surface et des semi-rigides pour un arrosage enterré ou en goutte à goutte. Utilisez des enrouleurs pour les ranger.
  • Économisez l'eau en installant des conteneurs de récupération d'eau de pluie et en jardinant astucieusement (paillage, désherbage, apports de matières organiques, pose de films de protection...).

Arroser

Article

Lire l'article Ooreka

Principaux arroseurs

La gamme des arroseurs est vaste et leur classification pas toujours très simple. Nous avons opté pour une répartition en 4 grandes catégories, présentées ci-dessous.

Il nous semble important préalablement d'apporter quelques précisions :

  • Certains arroseurs peuvent être couplés entre eux et intégrés à un système d'arrosage enterré. Ils se situent alors en bout de chaîne du système. Ils affleurent la surface du sol et sont soulevés par la pression de l'eau.
  • Les arroseurs enterrés (avec tuyères, turbines et jets multiples), pratiques et esthétiques, s'utilisent le plus souvent de manière automatisée. Ils possèdent une minuterie incorporée qui déclenche et interrompt l'arrosage selon le moment et la durée souhaités.
  • Le système du goutte à goutte, précis et économique, appelé parfois arroseur souple est aussi un arroseur automatique. Il s'agit d'un tuyau perforé très souvent utilisé pour l'arrosage des arbustes, des allées et des haies.
  • On trouve aussi des modèles appelés arroseur asperseur, qui font en fait plus référence à la technique générale d'aspersion qu'à un type particulier d'arroseur.
  • D'autres modèles sont appelés arroseur multiforme. Un cadran de sélection permet d'opter pour une forme d'arrosage (cercle, demi-cercle, rectangle, carré) et une possibilité de jets (éventail, statique...).

Arroseur statique

L'arroseur statique est de conception très simple. Il fonctionne à basse pression (1 bar au robinet). Il existe plusieurs types de déflecteurs donnant la forme de la zone arrosée. Certains modèles peuvent proposer plusieurs jets à sélectionner.

Il est adapté à l'arrosage de petites pelouses ou de massifs. Ses conditions d'utilisation sont fonction des critères suivants :

  • installation : souvent sur un pic ;
  • surface : rectangulaire, carrée, circulaire ou semi-circulaire ;
  • superficie d'arrosage : petites superficies ;
  • portée d'arrosage : 2 à 5 m de diamètre environ.

C'est la zone à la limite de portée qui reçoit le plus d'eau.

Ce système oblige à déplacer l'arroseur pour couvrir la totalité de la surface à mouiller. Vous pouvez aussi utiliser deux arroseurs statiques et croiser leur jet.

Arroseur oscillant

L'arroseur oscillant produit un rideau d'eau en forme d'éventail, grâce à une buse de pulvérisation. Un bras ou une rampe d'arrosage effectue des va-et-vient constants qui déplacent l'eau en avant et en arrière, sous une pression de 2 bars au robinet. L'arroseur se place au milieu de la zone à arroser, il tourne sur un arc de 180°.

Adapté à l'arrosage de tous types de jardin. Bien pour la pelouse, car le mouvement produit une pluie bien répartie qui ne couche pas l'herbe et qui ne disperse pas les graines d'un gazon fraîchement semé. Utile aussi pour les jardins structurés et les potagers.

Ses conditions d'utilisation sont fonction des critères suivants :

  • installation : sur embase ou sur trépied pour un arrosage en hauteur ;
  • surface : rectangulaire ou carrée ;
  • superficie d'arrosage : moyennes superficies, 70 à 600 m² selon les modèles ;
  • portée d'arrosage : une moyenne de 20 m de longueur et de 10 m de largeur environ.

L'apport d'eau est très régulier.

La taille des gouttes d'eau est plus importante que celles créées par l'arroseur rotatif. Il faut faire attention aux plantes fragiles.

Arroseur rotatif ou arroseur circulaire

L'arroseur rotatif ou en tourniquet produit un arrosage toujours circulaire. Il est muni de deux ou trois bras qui tournent sur un axe plus ou moins grand. La dispersion de l'eau se fait à partir de buses orientables et réglables, à basse pression (1,5 bar) en belle pluie de fines gouttelettes.

Adapté à l'arrosage des massifs de fleurs même fragiles, s'utilise aussi pour les pelouses. Ses conditions d'utilisation sont fonction des critères suivants :

  • installation : sur traîneau ou surélevé sur pic et trépied pliant ;
  • surface : circulaire ;
  • superficie d'arrosage : petites superficies, 50 à 400 m² selon les modèles ;
  • portée d'arrosage : 4 à 10 m de rayon environ.

Il nécessite souvent un complément d'arrosage manuel sur les bords du terrain.

Il est conseillé d'utiliser des modèles équipés de longs bras pour l'arrosage d'une pelouse.

La répartition de l'eau est régulière ; les buses orientables évitent la création de flaques d'eau.

Arroseur à canon

L'arroseur à canon ou cracheur est le plus puissant et le plus précis. Il lance un jet saccadé qui nécessite une pression minimum de 3 bars, souvent de 4 bars au robinet. Il peut se régler jusqu'à 360° et effectuer ainsi un cercle complet.

Adapté à l'arrosage des pelouses et des massifs d'arbustes. Ses conditions d'utilisation sont fonction des critères suivants :

  • installation : sur pics ;
  • surface : circulaire ;
  • superficie d'arrosage : grandes superficies, 700 m² et plus ;
  • portée d'arrosage : un rayon de 3 à 15 m.

Il permet de définir avec précision la zone à arroser mais émet un bruit caractéristique, plus bruyant que d'autres systèmes.

Arroseur : où acheter et à quel prix ?

Vous pouvez acheter un arroseur dans les jardineries ou sur des sites marchands spécialisés dans l'entretien du jardin et de l'arrosage.

Le tableau ci-dessous donne des indications de prix. Ceux-ci peuvent varier d'un établissement à l'autre, mais aussi en fonction des matériaux utilisés et des options choisies.

Modèles d'arroseur

Prix (septembre 2016)

Arroseur asperseur

De 6 € à 60 €

Arroseur multiformes

De 4 € à 45 €

Arroseur statique

De 5 € à 50 €

Arroseur oscillant

De 9 € à 65 €

Arroseur rotatif ou circulaire

De 6 € à 70 €

Arroseur à canon

De 10 € à 65 €

Arrosage

Arrosage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types d'arrosage
  • Des conseils sur l'achat et l'installation
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider