Sommaire

L'agriculture utilise à elle seule 70 % des ressources mondiales en eau.

Définition de l'irrigation

L'irrigation consiste en un apport artificiel d'eau sur des terres agricoles. Elle vise à pallier le manque ou l'insuffisance d'eau de pluie, particulièrement :

  • pour les cultures très consommatrices d'eau, comme le maïs par exemple,
  • ou lorsque le climat est très sec.

 

Irrigation : d'où provient l'eau utilisée ?

L'irrigation permet d'améliorer le rendement des terres agricoles, mais implique l'utilisation de grandes quantités d'eau.

  • Cette eau provient le plus souvent des rivières, des lacs ou des nappes phréatiques, avec le risque d'épuiser les ressources en eau dans certaines régions.
  • C'est pourquoi on utilise aussi pour l'irrigation de l'eau usagée urbaine, traitée pour être réutilisée : ce recyclage de l'eau à des fins agricoles est courant dans les régions arides du monde et se pratique à moindre échelle en Europe.

Les différentes techniques d'irrigation

Techniques d'irrigation gravitaire

  • La technique la plus ancienne d'irrigation utilise un canal à ciel ouvert, qui apporte l'eau par gravité à des canaux de plus en plus petits venant irriguer les parcelles cultivées.
  • Grand inconvénient : ce système d'irrigation utilise énormément d'eau, d'autant plus qu'une grande partie se perd par évaporation.

Irrigation par aspersion

  • L'irrigation par aspersion utilise des canalisations souterraines où l'eau circule sous forte pression. Ces canalisations alimentent en eau à des tuyaux mobiles auxquels sont raccordés des systèmes d'aspersion (arroseurs canons) : les cultures sont alors arrosées par une fine pluie artificielle.
  • Cette technique nécessite des installations coûteuses, mais est beaucoup plus économe en eau que la précédente.

Irrigation localisée et micro-irrigation par le système du goutte-à-goutte

  • Développée depuis une trentaine d'années, cette technique consiste à apporter de l'eau sous faible pression de façon intermittente et uniquement aux endroits où elle est nécessaire, dans le voisinage immédiat des racines, ce qui se réalise à l'aide de fins tuyaux posés sur le sol ou enterrés.
  • La consommation en eau est très réduite, mais la quantité et la durée des apports en eau doivent être précisément contrôlés, ce qui est difficile en pratique. De plus, l'eau doit être filtrée afin de ne pas obstruer les fins tuyaux qui la distribuent.

Nous pouvons, si vous le souhaitez, vous mettre en relation avec un ou plusieurs spécialistes de votre région. Ils pourront réaliser un devis gratuit et sans engagement.

Arrosage

Arrosage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types d'arrosage
  • Des conseils sur l'achat et l'installation
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider